Travail des microorganismes du sol dépend des plantes et des couverts

Publié par Loïc PAILLARD le

Journée de formation à Rosieres dans l’Oise avec Ecodyn et Wenz,  sur les sous semis, les intercultures et le compostage de surface.

De nombreux échanges et quelques mises en pratiques des principes de l’agriculture régénérative.

Pourquoi les couverts et sous semis sont essentiels ?

• La fertilisation organique (meilleur que n’importe quel apport organique)
• Limiter les adventices et ravageurs (taupins, mouches de semis)
• Créer de la diversité microbienne dans le sol (équilibre champignon bactéries)
• Recycler les nutriments verts
• Maintenir vivante la biologie du sol toute l’année sans coupures
• Produire des substances humiques en direct dans la rhizosphère (glomaline, …) grâce aux graminées

Quel type de couverts ?

  • Mettre des sous semis diversifiés dans les cultures pour dès la récolte déjà avoir de la biomasses vivantes.
  • Faire des couverts sur les intercultures courtes (6 semaines)
  • Faire un couvert d’été suivi d’un couvert d’hiver pour maximiser la production de substances humiques.
  • Maintenir les couverts vivants tous l’hiver et les détruire par scalpage 3 semaines avant le semis suivant
  • Toujours 3 familles, diversifier les espèces le plus possible
  • Fissurer (en injectant des ferments) dans les couverts pour favoriser les légumineuses
  • Réaliser les apports organiques sur les engrais verts en croissance (attention aux dates épandages réglementaires) – Vitaliser les apports organiques avec des thés de foin
  • Destruction par scalpage pour conserver les racines et réaliser un compostage surface (pas de putréfaction)

Les mélanges de couvert Ecodyn : http://vernoux.org/agriculture_regenerative_intrants/Camena_semences_bio-2019.pdf

Traitement foliaire du maïs avec du thé de compost

Bar à ferments

Préparation de silice de corne dans un petit mélangeur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *